mardi 25 septembre 2012

FICHES METIER #1 : Cyril, développeur chez Egidium, vous raconte son parcours et vous informe sur son métier.


Développeur intégré au service Recherche et Développement de l’entreprise Egidium, jeune société innovante développant et commercialisant un progiciel révolutionnaire en matière de sécurisation des sites sensibles, Cyril participe, entre autres choses, à l’élaboration de ce logiciel.

TOUT CONNAITRE SUR LE METIER

Décrivez-nous en quoi consiste votre métier actuel :

Au sein d’une équipe où chacun apporte sa réflexion et ses compétences, nous pouvons travailler sur deux types de projets : des projets de recherche, c’est-à-dire élaborer de A à Z une idée et la développer. Dans ce cas, je suis actif à tous les stades du projet en participant à l’élaboration de l’architecture du code. Une part de créativité est requise. L’autre type de projet, « le projet client » est davantage exécutif que créatif. J’interviens alors sur des segments de logiciels en écrivant principalement du code.

Comment êtes-vous parvenu à cette fonction ?

Dans le cadre de mes études d’ingénieur, j’ai effectué mon stage de dernière année au sein de l’entreprise Egidium en tant que dévelopeur. Intégrer une entreprise à taille humaine, ayant une dynamique d’équipe et développant des projets innovants faisaient partie de mes critères de recherche. A la suite de cette période de stage, Egidium m’a embauché en CDI.

Qu’aimez-vous le plus dans votre métier au quotidien ?

D’emblée j’insisterai sur la diversité des projets et de leurs problématiques. Il n’y pas de journée type, chaque jour se modèle en fonction du projet en cours, des objectifs et des attentes des clients.

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ?

Qui dit petite équipe, dit multitudes de projets à gérer. C’est aussi ce qui me passionne dans mon métier, apporter mon savoir-faire dans chaque projet. Même si parfois, comme dans toutes les équipes, un manque de coordination peut se faire sentir, mais est très vite rectifié !

Quels sont les avantages propres à ce métier ?

Une grande autonomie et de multiples responsabilités dans mon métier même si j’ai l’appui du reste de l’équipe afin de répondre au plus près aux attentes de l’entreprise et de nos clients.

Et les contraintes ?

Il n’y a pas de réelles contraintes. Au sein d’Egidium je bénéficie d’un cadre flexible tant sur l’amplitude horaire que sur mes méthodes de travail. Il faut savoir s’adapter en fonction du projet et des attentes.

Quelles sont les possibilités d’évolution ou de changement de carrière ?

A l’heure actuelle, le marché des nouvelles technologies explose, il y a donc une demande croissante de la part des entreprises pour le métier de développeur.
Idéalement, j’aimerai par la suite gérer des projets de recherche plus importants.

POURQUOI TRAVAILLER DANS UNE PME ?

En complément des divers éléments que j’ai déjà pu aborder dans mes précédentes réponses, j’ajoute la qualité relationnelle avec tous les collaborateurs. Chez Egidium,  je dispose d’une plus grande liberté d’échanges, notamment avec mon supérieur. De plus, nous sommes une équipe dans laquelle chaque individu a sa place et fait partie intégrante de l’entreprise : tous les membres participent de près ou de loin aux projets. Par ailleurs, je n’ai jamais expérimenté le travail au sein des grandes entreprises que ce soit pour mes jobs d’été ou mes stages. Ce milieu ne m’attire pas : je trouve que la hiérarchie se ressent beaucoup plus, on peut percevoir un effet de masse qui rend les relations impersonnelles, c’est en tout cas mon impression. Je préfère davantage le côté convivial de la PME.

LES CONSEILS 

Pour s’orienter vers ce métier :

Ce qui compte avant tout c’est la motivation et la curiosité technique que l’on développe pour ce métier : j’ai fait le choix de cette orientation. Les nouvelles technologies m’ont toujours captivé et j’ai, par ailleurs, beaucoup appris par moi-même en complément de ma formation supérieure. L’idéal étant un cursus en école d’ingénieur ou université et plusieurs stages qui vous permettront d’enrichir vos connaissances et votre pratique via le travail sur « le terrain ».

Pour les étudiants et jeunes diplômés qui souhaitent travailler en PME :

Il faut être informé, « savoir où l’on met les pieds », et accepter les contraintes propres aux PME ainsi que les conditions de travail. On vous demande rapidement d’être autonome, pro-actif et polyvalent. Ce sont les raisons pour lesquelles j’ai choisi de travailler chez Egidium. Ceci correspond entièrement  à mes attentes, je ne suis pas déçu !

mercredi 12 septembre 2012

Recrutement : pour y voir plus clair ! (1/3)


Pour bien entamer la rentrée et vous accompagner au mieux, tout au long de vos (futures) recherches d’emploi ou de stage, l’équipe de sIZb vous a préparé une série de trois articles sur le thème du recrutement.

Une fois par mois retrouvez- nous pour en apprendre davantage sur les intermédiaires du recrutement, expliciter la fonction de chargé de recrutement, connaitre le processus  de recrutement et bénéficier des conseils de nos chargés de recrutement pour vous préparer au mieux à l’entretien de motivation.

En bref, tout ce qu’il vous faut pour être prêt le jour J !

Episode (1/3) :

Intermédiaires et chargés de recrutement : késako ?

Sur internet, les entreprises ont recours aux sites d’emploi et de stages ainsi qu’aux intermédiaires pour diffuser leurs offres. En répondant à une annonce, vous êtes susceptible d’être contacté par un chargé de recrutement extérieur à l’entreprise. Et là, mouvement de panique pour celui qui s’y est pas préparé : «Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que je dois dire ? Comment ça se passe ?... ».

En effet, le chargé de recrutement ne travaille pas toujours pour l’entreprise à laquelle vous postulez ! Il peut faire partie d’une société intermédiaire sur le marché du recrutement, comme l’est small IZ beautiful.

•    Mais qu’est-ce qu’un intermédiaire me direz-vous ?

Les entreprises et PME connaissant un développement rapide souhaitent recruter de nouveaux collaborateurs mais ne disposent pas forcément du temps nécessaire pour rechercher activement et efficacement les candidats potentiels.
Ces entreprises font donc appel aux intermédiaires du recrutement pour les aider dans cette tâche. Elles sont alors clientes et payent un service. Les intermédiaires opèrent ce qu’on pourrait appeler vulgairement un « écrémage » des candidats, et sélectionnent les profils les plus pertinents pour le poste demandé. L’entreprise cliente se charge ensuite d’évaluer les candidatures reçues. C’est un gain de temps monumental !

•    Passer un entretien avec un chargé de recrutement externe à l’entreprise n’est pas toujours signe de mauvais présage !

Les 5 idées reçues sur les intermédiaires du recrutement : 

Idée reçue n°1 : Ils cherchent le « mouton à 5 pattes »

« Je ne suis pas reçu car je suis : trop vieux, trop jeune, peu qualifié, trop qualifié… »

Les chargés de recrutement orientent leurs recherches en fonction des exigences demandées par l’entreprise cliente tant au niveau de la formation qu’au vue des expériences professionnelles antérieures. Mais leur rôle est également de repérer des candidats potentiellement intéressants au profil atypique et disposant de capacités suffisantes pour le poste à pourvoir.  La personnalité et la motivation entrent également en ligne de compte et ne sont pas à négliger, ces points sont déterminants dans votre dossier de candidature.

Idée reçue n°2 : Ils n’ont pas les compétences techniques pour apprécier mon profil

« Pourquoi lui raconter mes expériences professionnelles, il n’y connait rien ! »

Certes, les chargés de recrutement ne connaissent pas toutes les missions de tous les métiers (qui en serait capable ?) mais ils sont suffisamment renseignés, au préalable, sur le poste auquel vous candidatez pour juger de vos compétences. Les entreprises clientes leurs présentent en détails ce qu’ils attendent du candidat, les missions confiées et les points essentiels que le candidat devra valider.

Idée reçue n°3 : Ils me malmènent !

« Ma candidature a été validée alors qu’ils savaient consciemment que je serai refusée par la suite »

Leur rôle n’est surement pas de faire miroiter aux candidats des opportunités fictives. Ceci décrédibiliserait le chargé de recrutement face à son client. En effet ils ont avant tout un rôle de conseil auprès des clients et des candidats. Chez small IZ beautiful, si votre profil ne convient pas, on vous informe et on vous oriente vers d’autres postes plus adaptés !  

Idée reçue n°4 : Il y a un manque de transparence !

« Je ne connais ni le nom de l’entreprise, ni celui de la personne qui me parle mais je dois tout lui raconter sur moi ??? »

Par souci de concurrence entre les intermédiaires du recrutement et sous pression du client, il est parfois impossible de transmettre dès le premier appel ne serait-ce que le nom de l’entreprise pour laquelle vous postulez. Seul l’intitulé du poste est visible. Ne négligez pas pour autant votre présentation, ceci peut être une réelle opportunité pour vous ! La transparence clients/recruteur/candidat fait normalement partie de l’éthique des professionnels du recrutement.

Idée reçue n°5 : Ils ne vous contactent que si votre profil les intéresse!

Small IZ beautiful contacte tous les candidats qui s’inscrivent sur son site que ce soit simplement pour créer un compte candidat ou déposer une candidature. Nous assurons également un suivi personnalisé de votre dossier tout au long du processus de recrutement.

Maintenant que vous connaissez tout sur les intermédiaires du recrutement et les chargés de recrutement, si ces derniers vous appellent : jouer le jeu !

Rendez-vous au prochain épisode pour connaitre le processus de recrutement !

L’équipe de sIZb.

mercredi 5 septembre 2012

Ca va faire du bruit dans vos écoles !


Vous avez repris votre rythme habituel : études pour certains, boulot pour d’autres. Et le train-train quotidien semble déjà pointer son nez. Heureusement, small IZ beautiful est là ! On vous promet une année riche en rencontres et en émotions : Conférences, Forums Carrières (écoles de commerce, écoles d’ingénieurs, universités), Ateliers métiers, Ateliers CV et simulations d’entretiens !

Petit aperçu de ce qui attend les étudiants dans leurs écoles ces prochaines semaines :

-    Dès aujourd’hui, mercredi 5 septembre, rendez-vous pour une conférence « Osez la PME » à l’ENSEEIHT de Toulouse de 13h30 à 15h30.
-    Le 4 octobre à l’Université de Saint Quentin en Yvelines pour une conférence « Osez la PME »
-    Le 11 octobre à l’EFREI pour un Atelier CV et des simulations d’entretiens
-    Le 16 octobre à l’ESC Toulouse lors du Forum Carrières
-    Le 18 octobre à l’ENSEIRB-MATMECA de Bordeaux autour d’un Atelier Métier
-    Le 18 octobre à l’ISC Paris pour un Forum Carrières et des simulations d’entretiens
-    Les 23 et 24 octobre à l’école des mines d’Alès autour d’une conférence « Osez la PME » et du Forum Carrières
-    Le 25 octobre à l’EFREI pour un Forum Carrières

Lors de ces rencontres vous pourrez : déposer votre CV, postuler à des offres d’emploi, stage et apprentissage, recevoir les conseils avisés de nos chargés de recrutement et connaitre davantage les PME qui recrutent !

Découvrez la suite de nos évènements sur l’Agenda de sIZb !

On vous dit à très vite !

L’équipe de sIZb.

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin